5 trucs pour tenir ses résolutions de remise en forme

Novarnica Marie-France Pellerin

Ah janvier, ou ce que les habitués du gym appellent affectueusement le «mois des résolutionneux»! Plein de bonnes intentions, nombreux sont les gens qui prennent pour résolution la remise en forme. En février pourtant, le gym se vide, et ne subsiste que la poignée d’habitués.

Mais quel est donc le secret de ces personnes pour qui la motivation persiste (et dont je fais partie)? En collaboration avec Novarnica, je vous dévoile 5 secrets pour que vos résolutions de remise en forme deviennent des résultats concrets.

1)  Évaluez ce qu’il vous en coûte maintenant VS dans 10 ans

L’être humain est continuellement partagé entre le plaisir et la douleur. Toutes ses actions ne viennent en fait que d’une seule motivation: avoir le plus de plaisir et le moins de douleur possible.

Beaucoup de gens lient donc l’activité physique à une douleur: «Je vais devoir me priver, me lever tôt pour aller m’entraîner, sacrifier une soirée devant Netflix, etc.» Ces gens pensent à la privation à court terme plutôt qu’aux résultats positifs à long terme.

Évaluez donc ce qu’il vous en coûte maintenant versus ce qu’il vous en coûtera dans 10 ans.

Par exemple, les 5 lbs gagnées annuellement peuvent sembler banales. Mais dans 10 ans, ce seront 50 lbs supplémentaires que vous aurez. Et le métabolisme ayant tendance à ralentir avec l’âge, ces indésirables seront beaucoup plus difficiles à perdre. C’est sans compter tous les risques de maladies du coeur, de diabète, etc.

Voyez donc plutôt les bénéfices à long terme: santé, perte de poids, confiance en soi retrouvée, vitalité et bonne humeur, entre autres. Une soirée Netflix sacrifiée pour une santé de fer dans 10 ans, c’est un bien maigre prix à payer. Voyez-le comme un nouveau mode de vie excitant que vous adoptez. La motivation sera automatiquement au rendez-vous, même lors des moments plus difficiles.

Novarnica Marie-France Pellerin

2) Choisissez une activité que vous aimez

Vous détestez le yoga ou la course, mais vous adoptez l’activité parce que c’est tendance? Vous vous magasinez un échec à coup sûr. La motivation ne sera jamais de la partie, et vous abandonnerez à la première embûche.

Choisissez plutôt une activité qui vous passionne, et mettez-la à l’agenda. Si elle est écrite noir sur blanc, vous aurez de la difficulté à la sauter. D’ailleurs, transformez le classique «je n’ai pas le temps de m’entraîner» en «je fais du temps pour m’entraîner». Un peu comme l’épargne, ce n’est pas une obligation s’entraîner, mais ça vous assure de vieux jours confortables.

3) Fixez-vous des objectifs

Avant de commencer l’entraînement, déterminez vos objectifs: est-ce la perte de poids, monter les escaliers sans être essoufflé, être mieux dans votre peau, devenir un athlète fitness? Peu importe votre but, gardez-le en tête.

Décortiquez-le aussi en plus petits objectifs à court terme. Vous souhaitez par exemple perdre 20 lbs. Ayez pour but de perdre 1 lb par semaine pendant 20 semaines. Le but ultime semble soudainement possible à atteindre, et vous pourrez célébrer régulièrement de petites victoires, ce qui vous encouragera pour la suite.

4) Trouvez du support

Parlez de vos résolutions à tout votre entourage. Demandez à ce qu’ils vous supportent. Invitez même vos proches à s’y mettre avec vous. Ainsi, l’orgueil étant ce qu’il est, vous serez moins porté à procrastiner comme tout votre petit monde est au courant de vos objectifs.

D’ailleurs, certaines personnes seront plutôt réfractaires à vos changements, n’y croyant pas trop. Si, par exemple, votre conjoint refuse de s’entraîner, allez-y tout de même seul. Les résultats parleront d’eux-mêmes et, devant votre vitalité renouvelée, il y a fort à parier qu’il voudra lui aussi se remettre en forme.

Prenez-vous un coach si vous manquez de motivation. Il saura évaluer vos besoins et objectifs. Perso, j’ai depuis quelques mois une entraîneuse incroyable. Oui, c’est un investissement mensuel, mais j’ai vu mes résultats décupler. Je vois mon corps se transformer, j’ai plus d’énergie et, surtout, j’ai retrouvé une confiance en moi que j’avais perdue. Si vous croyez ne pas y parvenir seul, allez chercher une ressource.

Novarnica Marie-France Pellerin

5) Ayez le bon équipement

Que vous adoptiez la course ou le zumba, il est important d’avoir les bons outils. Par exemple, une chaussure de course est faite pour amortir le choc en ligne droite. Elle ne convient pas aux mouvement latéraux qu’exigent le zumba, et il y a alors risque de blessure. Assurez-vous d’avoir aux pieds les bons souliers.

Et comme des courbatures surviendront immanquablement (elles sont temporaires et sont plutôt positives, puisque c’est signe que vos muscles se renforcent), gardez à portée de main des produits antidouleurs, comme la gamme Novarnica.

Je suis abonnée aux courbatures, puisque mon programme d’entraînement change tous les mois. Mais je n’avais encore à ce jour jamais trouvé une gamme qui agit vraiment contre ces douleurs.

À base d’arnica, Novarnica allie également menthol, camphre, eucalyptus et clou de girofle. C’est efficace, non gras et, surtout, c’est naturel et fait au Québec. J’ai toujours dans mon sac d’entraînement le spray Novarnica Sport, qui aide à soulager les muscles endoloris. Oh et j’ai traîné à Paris le vaporisateur pour les pieds: un must pour mes petits petons malmenés par des kilomètres de marche quotidienne. Les produits sont disponibles en pharmacies, comme Jean Coutu et Accès Pharma chez Walmart.

Si vous mettez en action ces 5 petits trucs, je vous promets que l’an prochain, c’est vous qui accueillerez janvier dans le clan des habitués et non des résolutionneux. Santé!

 

 

 

 

 

Novarnica Marie-France Pellerin

PHOTOS: PATRICK LAMARCHE 

*** Cet article est commandité par Novarnica, mais toutes les opinions sont miennes.

Article précédent
Prochain article

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply