Déguster le vin selon Jessica Harnois

Jessica Harnois sommelière

Lorsqu’on m’a proposé une dégustation de vin avec la sommelière Jessica Harnois, j’étais à la fois enthousiaste et un peu anxieuse à l’idée de passer pour une totale inculte en la matière. Je n’ai pas grandi avec la culture du vin. Mes parents ne consommaient que très peu d’alcool. Mon père s’est une fois risqué à faire son propre vin et disons que le résultat était… mitigé. (Lire pas très buvable.) Définitivement pas un grand cru, le vin de papa!

Vous comprendrez qu’après avoir goûté à l’expérience du paternel, j’en sois venue à la conclusion que le vin, ce n’était pas pour moi et que je me sois plutôt tournée vers les drinks douteux-et-trop-sucrés-à-1$ des fameux ladies nights… J’en ai la nausée rien qu’à y penser.

La vie a heureusement mis sur mon chemin des passionnés du vin. Mon goût pour ladite boisson s’est peu à peu développé, puis raffiné, même si je m’estime encore complètement novice en la matière.

En quelques minutes seulement, Jessica a fait tomber toutes mes craintes: «Aujourd’hui, tout ce que je vous demande, c’est d’être ouverte et de rester proche de vos sens. Le meilleur truc que je peux vous donner: ne prenez pas de notes! Vous écoutez et vous pratiquez.» Ah ça, je sais faire!

L’art de déguster un vin se résume donc ainsi: œil, nez, bouche.

Dégustation de vin Jessica Harnois

Œil

La première étape: examinez le vin. L’analyse visuelle va vous donner beaucoup d’informations. Tenez la coupe par le pied (autrement, ça réchauffe le vin et… ça rentre plus vite!), regardez la robe en angle de 45 degrés sur une surface blanche. Du côté du vin blanc, la question à se poser: est-il vert comme une pomme verte, jaune comme un citron ou doré comme une pêche et un abricot? Vous avez déjà là des indices quant aux possibles arômes. Un vin blanc foncit également avec les années. Il prend une couleur ambre, orangée. Côté vin rouge, la couleur ressemble-t-elle à une cerise? Tire-t-elle plutôt vers le rubis, le violacé ou le grenat?

Nez

C’est là que votre odorat entre en jeu. Faites un zéro avec votre coupe pour aérer le vin et ainsi mieux sentir ses arômes. Quel fruit ça évoque? Rappelez-vous que la couleur vous a donné quelques indices! Est-ce que ça sent les épices, le boisé?

Bouche

Dernière étape, on goûte! Du côté du blanc, est-ce mordre comme dans un citron ou une grosse pêche? Pour un rouge, est-ce une cerise ou une grosse mûre noire? Soyez également sensible à ce que ressent votre palais et votre langue: le vin peut être acide, rond, enveloppant ou très droit. Si vous sourcillez, c’est trop acide!

Sauvignon blanc Morgan Hill vin

Faites-vous confiance!

J’ai été surprise de constater à quel point au final, une dégustation de vin, c’est surtout de faire confiance à ses sens. J’ai également été super étonnée d’apprendre que l’un de mes vins préférés lors de la dégustation, le Sauvignon blanc Morgan Hill, est disponible… en épicerie! Comme quoi il y a des bons vins partout.

Tout va vite: on est dans un constant tourbillon. Célébrer le «vindredi» en ouvrant une bouteille de vin, c’est génial. Mais profitez-en pour faire une pause, vous amuser avec vos sens. L’expérience n’en sera que plus agréable! Et en étant sensible à ce que ces trois sens vous révèlent, vous serez ainsi en mesure de développer votre palette de goût.

Jessica Harnois sommelière

Passion contagieuse

Je rencontrais Jessica Harnois pour la deuxième fois. Sa passion et sa drive m’ont une fois de plus marquée. Celle qui a travaillé dans de grands restos à travers le monde se fait aujourd’hui une mission de démocratiser le vin. Elle a su se tailler une place de choix dans un milieu majoritairement masculin. Elle est d’ailleurs aujourd’hui à la tête de Vins au féminin, une entreprise constituée uniquement de sommelières qui offre des services d’animation en sommellerie. Bref, une chouette fille vraiment inspirante! Jetez un coup d’œil à son site.

Article précédent
Prochain article

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply