Détox numérique

Manteau camel Marie-France pellerin Détox numérique digital detox

Je suis de retour après trois semaines de vacances, dont deux d’absence sur Instagram. Une petite digital detox qui m’a fait le plus grand bien. 

Deux semaines à juste vivre, à cuisiner, méditer, lire, m’entraîner, passer du temps avec mes humains préférés. Deux semaines à ne pas me soucier de l’heure à laquelle je dois publier. Deux semaines à ne pas me demander si je fais bien de partager telle photo, si tel message va toucher les gens. Deux semaines à ne pas mesurer mon estime perso selon le nombre de likes reçus.

On ne se le cachera pas. Instagram, c’est comme le sucre: on en veut toujours plus. L’ancien président de Facebook, Sean Parker, avait même révélé que la fonction « J’aime » du réseau social stimulait la sécrétion de dopamine, poussant ainsi les gens à y passer plus de temps. Une vraie drogue!

Alors une petite détox numérique s’imposait. Et vous avez ce qui s’est passé? Il y avait dans ma tête et mon coeur suffisamment d’espace pour que naissent de nouveaux projets. Parce que la nature a horreur du vide. Et il faut assurément créer ce vide pour laisser place à l’inspiration. 

Trop de gens cherchent à immédiatement combler un vide créé (la fin d’une relation, un creux au travail, etc.) par toutes sortes de choses futiles et éphémères. Tout pour ne pas vivre l’inconfort. Mais je crois que c’est précisément dans ces moments que l’on doit méditer. 

J’étais comme ça aussi. C’était avant que la maladie de Hashimoto me frappe de plein fouet. Ma vie était un tourbillon. Je travaillais de jour et de nuit. Parfois 60 jours en ligne. J’ai brûlé la chandelle par les deux bouts pour des employeurs pour lesquels j’étais remplaçable, et j’en subis aujourd’hui les conséquences. Mon corps n’est pas remplaçable. 

Manteau camel | Marie-France pellerin | Détox numérique | Digital detox

J’apprécie maintenant ces moments passés en solo, en communion avec moi-même. J’apprends à accepter l’inconfort que peut présenter le vide. Il y a en fait quelque chose d’excitant au vide. C’est un canevas vierge. On peut y dessiner ce qu’on veut. J’ai la conviction profonde qu’on crée notre destin, avec les outils qu’on a déjà. 

Je suis de retour plus inspirée que jamais, avec une envie d’aborder les réseaux sociaux différemment: pour aider et répandre du positif, tout simplement. Bien que la mode et la beauté demeurent de grandes passions, j’ajoute le wellness à mon arc. Recettes, conseils, pep talks et autres nouveautés suivront sur le blog. Bien hâte de continuer d’échanger avec vous, j’ai la chance d’avoir une si belle communauté. Mille mercis de faire partie de mon quotidien!

Manteau camel | Marie-France pellerin | Détox numérique | Digital detox
Manteau camel | Marie-France pellerin | Détox numérique | Digital detox

Article précédent
Prochain article

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply